- EPOPé - http://www.xn--epop-inserm-ebb.fr -

La posture sur le côté ne permet pas de faire tourner les têtes fœtales en variété postérieure pendant le travail

7 juillet 2016

Les postures maternelles sont utilisées pendant le travail obstétrical pour faire tourner les têtes fœtales positionnées en variété postérieure et faciliter le travail et l’accouchement, sans que ces pratiques aient prouvées leur efficacité. Nous avons évalué l’efficacité de la posture la plus utilisée en France, la posture sur le côté à l’anglaise, appelée aussi decubitus latéral asymétrique (DLA), avec un essai contrôlé randomisé. Les résultats n’ont montré le bénéfice de cette posture ni sur la rotation des têtes fœtales, ni sur le déroulement du travail ou la voie d’accouchement.

Résumé

Objectif : Les postures maternelles durant le travail employées quand les fœtus se présentent en variété postérieure ont pour but de fléchir la tête et ainsi permettre la rotation de la tête fœtale en avant. L’objectif de notre étude était d’évaluer si le décubitus latéral asymétrique (DLA), appelé communément « position à l’anglaise », favorise la rotation des variétés postérieures.

Méthodologie : Nous avons réalisé unessai randomisé contrôlé multicentrique qui a inclut 322 femmes, à terme, à membranes rompues, entre 2 et 9 cm de dilatation cervicale et ayant un fœtus en variété postérieure confirmée à l’échographie. Les femmes allouées au groupe intervention étaient positionnées en DLA opposé au côté du dos fœtal pendant 1 heure et encouragées à prendre cette position aussi souvent que possible jusqu’à dilatation complète. Le critère de jugement principal était la variété 1 heure après le début de l’intervention. Les critères de jugement secondaires étaient la variété à dilatation complète, le mode d’accouchement, la vitesse de dilatation cervicale, la douleur et la satisfaction maternelle. Les analyses ont été réalisées en intention de traiter.

Résultats : 160 femmes ont été incluses dans le groupe intervention et 162 dans le groupe contrôle. Une heure après l’intervention (posture versus pas de posture), 65,6% des femmes du groupe DLA avaient un fœtus en variété postérieure versus 67,9% dans le groupe contrôle (p=0,887). Le taux de fœtus en variété postérieure à dilatation complète était de 38,7% pour les femmes du groupe DLA et de 43,2% pour le groupe contrôle (p=0,279). Le taux de césarienne était de 18,1% pour le groupe DLA et 14,2% pour le groupe contrôle (p=0,608). Nous n’avons également pas trouvé de différence entre les 2 groupes pour la vitesse de dilatation cervicale durant le travail (p=0,149), la douleur (p=0,705) et la satisfaction maternelle (p=0 ;328).

Conclusion : Le bénéfice du DLA pour faire tourner les variétés postérieures n’a pas été démontré. Ces résultats sont en accord avec les autres essais publiés. De manière générale les postures maternelles pendant le travail ne semblent pas avoir d’effet sur la rotation des variétés postérieures.

Pour lire l’étude :

Le Ray C, Lepleux F, De La Calle A, Guerin J, Sellam N, Dreyfus M, Chantry AA. Lateral asymmetric decubitus position for the rotation of occipito-posterior positions: multicenter randomized controlled trial EVADELA.  [1]Am J Obstet Gynecol 2016 (in press).


Article printed from EPOPé: http://www.xn--epop-inserm-ebb.fr

URL to article: http://www.xn--epop-inserm-ebb.fr/posture-cote-ne-permet-de-faire-tourner-tetes-foetales-variete-posterieure-pendant-travail-821

URLs in this post:

[1] Lateral asymmetric decubitus position for the rotation of occipito-posterior positions: multicenter randomized controlled trial EVADELA.  : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27242201

Copyright © 2015 EPOPé. Tous droits réservés