- EPOPé - http://www.xn--epop-inserm-ebb.fr -

Les enfants nés prématurément survivent mieux et sont en meilleure santé à deux ans qu’il y a 20 ans

22 septembre 2017

La comparaison de deux cohortes d’enfants nés entre 22 et 34 semaines nés en 1997 et 2011 dans 9 régions françaises montre un progrès de la survie globale et de la survie sans déficience modérée ou sévère.

Résumé

Objectifs : Décrire le devenir neuro-sensoriel et le développement à 2 ans d’âge corrigé (AC) des enfants nés vivants en 2011, entre 22 et 26 semaines d’âge gestationnel (AG), 27 et 31 semaines d’AG, et 32-34 semaines d’AG, et évaluer les changements depuis 1997.
Méthodes : Etudes de cohortes en population, EPIPAGE et EPIPAGE-2 sur la France entière (métropolitaine et DOM-TOM)
Population : 5567 nés vivants en 2011 entre 22 et 34 semaines d’AG, avec 4199 survivants à 2 ans inclus dans le suivi. La comparaison entre les 2 périodes a porté sur 3334 (1997) et 2418 (2011) nouveau-nés, nés vivants dans les 9 régions françaises ayant participé aux 2 études.
Critères de jugement principaux : Survie; paralysie cérébrale (PC; définition européenne de consensus de 2000); scores de développement inférieurs aux seuils attendus pour l’âge à « l’ Ages and Stages Questionnaire » (ASQ; au moins un des 5 domaines en dessous du seuil) si le questionnaire était complété entre 22 et 26 mois d’ AC, chez des enfants indemnes de PC, cécité ou surdité; et survie sans déficience neuro-motrice ou sensorielle sévère ou modérée (PC de grade 2-5 avec la classification internationale GMFCS, cécité ou surdité uni-ou bilatérale). Les résultats sont donnés en pourcentage pour les différentes mesures avec leur intervalle de confiance exact à 95%.
Résultats : Parmi les 5170 nouveau-nés pour lesquels les parents avaient donné leur accord de participation et nés vivants, la survie à 2 ans d’AC était de 51.7% (48.6 – 54.7) à 22-26 semaines d’AG, 93.1% (92.1 – 94.0) à 27-31 semaines d’AG et 98.6% (97.8 – 99.2) à 32-34 semaines d’AG. Un seul enfant né à 22-23 semaines a survécu. Les données sur les PC étaient disponibles pour 3599 infants (81.0% de la population éligible). Les taux globaux de PC à 24-26, 27-31 and 32-34 semaines d’AG étaient respectivement de 6.9% (4.7 – 9.6), 4.3% (3.5 – 5.2) and 1.0% (0.5 – 1.9). Les questionnaires ASQs étaient analysables pour 2506 enfants (56.4% de la population éligible). Les pourcentages d’enfants avec des scores à l’ASQ en-dessous des seuils à 24-26, 27-31 et 32-34 semaines d’AG étaient respectivement de 50.2% (44.5 – 55.8), 40.7% (38.3 – 43.2) et 36.2% (32.4 – 40.1). La survie sans déficience modérée ou sévère parmi les enfants nés vivants a augmenté entre 1997 et 2011 de 53.2% (46.8 – 59.5) à 66.6% (61.3 – 71.5) à 25-26 semaines d’AG mais aucun changement n’a été observe à 22-24 semaines d’AG. A 32-34 semaines d’AG, on notait une augmentation non-statistiquement significative de la survie sans déficience modérée ou sévère (p=0.61) mais le pourcentage d’enfants survivants sans PC diminuait (p<0.001).
Conclusions : Dans cette grande cohorte d’enfants nés prématurément, les taux de survie et de survie sans déficience neuro-motrice ou sensorielle modérée ou sévère ont augmenté au cours des 20 dernières années mais ces enfants restent à haut risque de retard de développement.

Pour en savoir plus

Pierrat V, Marchand-Martin L, Arnaud C, Kaminski M, Resche-Rigon M, Lebeaux C, Bodeau-Livinec F, Morgan AS, Goffinet F, Marret S, Ancel PY. Neurodevelopmental outcome at 2 years for preterm children born at 22 to 34 weeks’ gestation in France in 2011: EPIPAGE-2 cohort study. BMJ. [1] 2017;358:j3448. doi: 10.1136/bmj.j3448


Article printed from EPOPé: http://www.xn--epop-inserm-ebb.fr

URL to article: http://www.xn--epop-inserm-ebb.fr/enfants-nes-prematurement-survivent-mieux-meilleure-sante-a-deux-ans-quil-y-a-20-ans-895

URLs in this post:

[1] BMJ.: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28814566

Copyright © 2015 EPOPé. Tous droits réservés