Articles

Risque accru de complications maternelles sévères après un accouchement par césarienne, surtout à partir de 35 ans

Selon l’étude EPIMOMS le risque de morbidité maternelle sévère (majoritairement des hémorragies sévères) est plus élevé après un accouchement par césarienne qu’après un accouchement par voie basse. Ce sur-risque est particulièrement marqué chez les femmes de 35 ans et plus, et concerne la césarienne avant et pendant

Risque accru de complications maternelles sévères pour les grossesses obtenues par FIV

Une analyse des données de l'étude Epimoms conduite dans 6 régions françaises montre que le risque de morbidité maternelle sévère est plus élevé chez les femmes ayant une grossesse obtenue par FIV, après prise en compte de leurs autres caractéristiques. Ce sur-risque est significatif quel que soit le type de FIV mais semble plus élevé

Une nouvelle photographie de la santé périnatale en France et en Europe en 2015

Le nouveau rapport Euro-Peristat rassemble des statistiques de 31 pays concernant la santé périnatale en 2015. Le bilan pour la France est contrasté, avec en particulier une situation maitrisée dans la pratique des césariennes, mais une situation moins favorable pour la mortalité des enfants et la consommation de tabac, là où de nombreux

De nouvelles courbes de croissance sont disponibles dans les carnets de santé à partir d’avril 2018

Des chercheurs Inserm des équipes EPOPé et ORCHAD ont mis au point de nouvelles courbes de poids, taille, indice de masse corporelle et périmètre crânien, séparément pour les filles et les garçons. Elles ont été obtenues à partir d’environ 5 000 000 de mesures récentes prises sur des enfants âgés de 0 à 18 ans, alors que les

Enquête Nationale Périnatale 2016 : les premiers résultats

La dernière Enquête Nationale Périnatale a eu lieu en mars 2016 dans l'ensemble des 517 maternités françaises : 14 142 naissances ont été incluses, permettant de décrire la santé périnatale, les pratiques médicales et les facteurs de risque et leur évolution depuis la précédente enquête en 2010. Si des évolutions positives sont

Mortalité maternelle en France: la baisse amorcée des décès par hémorragie se confirme mais des inégalités sociales et territoriales demeurent

Ces résultats sont rendus publics à travers le rapport triennal de l’Enquête Confidentielle sur les Morts Maternelles (ENCMM) coordonnée par l’équipe Inserm EPOPé, « Les morts maternelles en France : mieux comprendre pour mieux prévenir ». Pour la période 2010-2012, 256 décès maternels ont été identifiés, ce qui représente

Les enfants nés prématurément survivent mieux et sont en meilleure santé à deux ans qu’il y a 20 ans

La comparaison de deux cohortes d’enfants nés entre 22 et 34 semaines nés en 1997 et 2011 dans 9 régions françaises montre un progrès de la survie globale et de la survie sans déficience modérée ou sévère. Résumé Objectifs : Décrire le devenir neuro-sensoriel et le développement à 2 ans d’âge corrigé (AC) des enfants

La posture sur le côté ne permet pas de faire tourner les têtes fœtales en variété postérieure pendant le travail

Les postures maternelles sont utilisées pendant le travail obstétrical pour faire tourner les têtes fœtales positionnées en variété postérieure et faciliter le travail et l’accouchement, sans que ces pratiques aient prouvées leur efficacité. Nous avons évalué l’efficacité de la posture la plus utilisée en France, la posture sur

Environ 40% des très grands prématurés en Europe, et presque 50% en France, ne bénéficient pas d’un ensemble de quatre interventions efficaces qui leur sont spécialement destinés

Le fait de naitre dans une maternité ayant un service de néonatalogie adapté au niveau de risque, avoir des corticostéroides avant la naissance, bénéficier d’une prévention de l’hypothermie, et avoir du surfactant dans les deux premières heures de vie, ou une CPAP précoce si la naissance a eu lieu avant 28 semaines, pourrait au total

Le périnée: mieux diagnostiquer les déchirures sévères et évaluer la pratique très restrictive de l’épisiotomie

Les taux de déchirures sévères du périnée et d’épisiotomies pourraient être utilisés comme indicateurs de qualité des soins obstétricaux et d’application de pratiques fondées sur les preuves. Cependant la très grande variation des taux de ces deux indicateurs entre les pays européens et l’existence d’une corrélation négative