- EPOPé - http://www.xn--epop-inserm-ebb.fr -

Augmentation des naissances après un échec de contraception

2 juillet 2021

Les changements de comportement en matière de contraception, suite à la crise de la pilule en 2012, pourrait expliquer l’augmentation des naissances après un échec de contraception observée au début des années 2010.

Article

Bonnet C, Blondel B, Moreau C. A rise in births following contraceptive failure in France between 2010 and 2016: results 2 from the French national perinatal surveys. BMC Womens Health. 2021 Mar 20;21(1):115. doi: 10.1186/s12905-021-01255-y. [1]

Résumé

Objectif : après la crise de la pilule en France en 2012, les méthodes contraceptives se sont diversifiées. Dans ce nouveau contexte, notre objectif a été de décrire l’évolution des naissances survenant après un échec de contraception et de rechercher comment les comportements contraceptifs avaient contribué à cette évolution.

Méthode : nous avons utilisé les données des Enquêtes nationales périnatales de 2010 et 2016, qui incluaient toutes les naissances dans toutes les maternités pendant une semaine. Les données sur la contraception étaient obtenues par entretien en suites de couches. Les femmes avaient eu un échec de contraception si elles avaient interrompu leur contraception car elles étaient enceintes. Notre échantillon comprenait 11 590 femmes en 2010 et 9703 en 2016. Nous avons utilisé des modèles de régression multivariées, pour tenir compte des caractéristiques socio-démographiques des femmes et des méthodes contraceptives utilisées avant la grossesse.

Résultats : Les méthodes contraceptives avant la grossesse ont changé avec une différence de – 12,3 % dans l’utilisation de la pilule et des différences de + 4,6 % et + 3,2 % respectivement pour les dispositifs intra-utérins (DIU) et les préservatifs. La proportion de naissances résultant d’un échec de contraception a augmenté de 7,8 % à 10,0 %, avec un risque plus élevé chez les femmes jeunes, multipares, et dans un contexte social désavantagé. Le risque ratio d’échec de contraception en 2016 par comparaison avec 2010 était de 1.35 ; IC à 95 % : 1.25-1.49, après ajustement sur les caractéristiques maternelles et les méthodes contraceptives. Les échecs étaient concentrés parmi les utilisatrices de pilule ou de préservatif.

Conclusion : Les changements de comportement contraceptif après la crise de la pilule ont pu entrainer une augmentation des naissances provenant d’échecs de contraception.Les changements de comportement en matière de contraception, suite à la crise de la pilule en 2012, pourrait expliquer l’augmentation des naissances après un échec de contraception observée au début des années 2010.


Article printed from EPOPé: http://www.xn--epop-inserm-ebb.fr

URL to article: http://www.xn--epop-inserm-ebb.fr/augmentation-des-naissances-apres-un-echec-de-contraception-1596

URLs in this post:

[1] Bonnet C, Blondel B, Moreau C. A rise in births following contraceptive failure in France between 2010 and 2016: results 2 from the French national perinatal surveys. BMC Womens Health. 2021 Mar 20;21(1):115. doi: 10.1186/s12905-021-01255-y.: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33743652/

Copyright © 2015 EPOPé. Tous droits réservés